EDUCATION

Ouverture de la phase complémentaire de Parcoursup

HD-422---dossier-supDepuis le 16 juin la phase complémentaire de Parcoursup est ouverte. Environ 15 % des lycéens de terminale sont concernés par cette nouvelle et dernière étape pour trouver une formation dans l’enseignement supérieur à la rentrée.

 

Suite et fin du feuilleton Parcoursup avec le début de la phase complémentaire, ouverte depuis le 16 juin. Une sorte de nouveau départ pour les lycéens qui n’ont pas obtenu satisfaction dans leurs vœux de formation déposés sur la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur. Lors de cette dernière étape, celui-ci sera accompagné et il pourra s’informer auprès de conseillers d’orientation grâce à une ligne dédiée, le 0800 400 070, ouverte du lundi au vendredi de 10 h à 16 h.

 

Une dernière procédure en 2 temps

  1. Depuis le 16 juin. La phase complémentaire permet aux élèves de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux pour des formations qui ont des places disponibles ; cette phase concerne les élèves qui n’auront pas encore reçu de proposition d’admission : ceux qui sont en attente sur tous leurs vœux ou qui ont reçu des réponses négatives à tous leurs vœux.

 

  1. A partir du 2 juillet. Depuis leur dossier Parcoursup, les lycéens toujours sans proposition d’admission pourront demander l’accompagnement de la commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) – les lycéens concernés seront d’ailleurs sollicités par téléphone et par mail par les équipes Parcoursup pour demander cet accompagnement.

La CAES, pilotée par le recteur et réunissant l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur, a pour objectif de trouver une solution pour chacun de ces élèves non encore admis : un accompagnement individualisé est donc mis en place pour les aider à trouver la formation la plus adaptée à leur projet en fonction des places disponibles, même en dehors de l’académie. En résumé, que le « 1 jeune 1 solution (de formation) » ne soit pas qu’un slogan !

 

__________

ZOOM

Inscription administrative

A quelques jours des résultats du bac, la très grande majorité des futurs bacheliers sait sur quels bancs d’école ou d’université ils seront à la prochaine rentrée. Après avoir accepté et validé la proposition d’admission de l’établissement d’enseignement supérieur, il reste au futur étudiant à procéder à l’inscription administrative, avec des documents à renvoyer par mail ou par courrier ; et, le plus important, la copie du relevé de notes du baccalauréat (avec la moyenne bien entendu !), à transmettre au plus tôt à l’établissement pour une inscription définitive.

 

Préparer déjà sa rentrée étudiante

En cette fin juin, tous les lycéens ne sont pas logés à la même enseigne. Entre ceux déjà certains d’obtenir le bac (les terminales connaissent déjà plus de 80 % de leurs notes) et les autres… Entre ceux qui ont obtenu et validé leur proposition d’admission pour la rentrée et les autres, en pleine phase complémentaire… Et pourtant, une rentrée étudiante doit se préparer au plus tôt car les études post-bac marquent pour la majorité le départ du nid familial, avec tous les changements que cela va entraîner, et en premier lieu la recherche d’un nouveau logement. Dans cette optique notamment, chaque futur étudiant a dû ouvrir son DSE, dossier social étudiant, sur la plateforme messervices.etudiant.gouv.fr, qui lui permet de faire une demande de bourse, de logement… Pas de panique pour les retardataires, il est toujours temps de déposer son dossier d’inscription !

Notons par ailleurs que la Peep publiera dans quelques jours la version 2021/2022 de son guide pratique « Réussir son entrée dans l’enseignement supérieur » ; un guide à retrouver sur le site Peep Sup : sup.peep.asso.fr.

Mot-clé:

Pas de commentaires pour le moment.

Donnez votre avis