EDITO

 

olivier-toutain-vdp-edito

Si les voyages forment la jeunesse, les séjours linguistiques apparaissent eux comme une belle opportunité pour nos jeunes dans l’apprentissage d’une langue étrangère, dont la bonne maîtrise constitue un atout, voire une nécessité, pour leur future entrée dans le monde professionnel. Le dossier de ce numéro de La Voix des Parents vous donnera un aperçu de toutes les formules possibles, adaptées à l’âge, la personnalité et les attentes de chaque jeune. Avec également de précieux conseils pour choisir en toute confiance l’organisme de séjours, en particulier ceux de Sabine Bonnaud, déléguée générale de l’Unosel, Union Nationale des Organisations de Séjours Educatifs, Linguistiques et de formation en langues, dont la PEEP est un partenaire historique.

Il n’en reste pas moins que l’enseignement des langues vivantes, que l’on pourrait aujourd’hui identifier aussi comme un « savoir fondamental », revient surtout et avant tout à l’Ecole. Les dernières enquêtes nationales et internationales montrent toujours la faiblesse de niveau des élèves français en langues étrangères – anglais en tête –, en particulier à l’oral. Les efforts doivent notamment redoubler en primaire, où subsistent de nombreuses inégalités : les enseignants n’ont pas la même formation (et parfois motivation) pour dispenser un enseignement satisfaisant de l’anglais (on retrouve la même problématique avec l’enseignement au numérique – lire notre numéro d’avril 2022).

Améliorer l’enseignement des langues vivantes à l’école : certainement un des (nombreux !) sujets de la « grande concertation », entre tous les acteurs de la communauté éducative, annoncée pour septembre par Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l’Education nationale. D’ici là, je vous souhaite un bel été !

 

Olivier Toutain, président fédéral de la PEEP

 

 

www.peep.asso.fr / E-mail : peep@peep.asso.fr