EDITO

 

olivier-toutain-vdp-edito

Juin, le temps des examens ! Une période forcément stressante pour de nombreux élèves. Pour autant, les enjeux ne sont pas tous identiques. Ainsi, si les épreuves terminales que vont passer les jeunes en voie professionnelle, bac pro et CAP, sont déterminantes pour leur avenir (poursuite d’études ou insertion sur le marché du travail), concernant les élèves de 3e, qui préparent le brevet, la pression est moindre, puisque l’obtention du diplôme ne conditionne pas leur passage en classe supérieure. Quant aux lycéens des voies générale et technologique, en classe de première, c’est le moment de préparer l’oral et l’écrit de français, épreuves anticipées du bac, avec des coefficients non négligeables.

Enfin, pour les élèves de terminale qui se présentent au bac général ou technologique, se profilent d’ici mi-juin les deux derniers examens : la philosophie et le grand oral. Des épreuves cruciales pour certains, un peu moins pour d’autres… Avec l’introduction du contrôle continu et des épreuves de spécialité passées en mars, les élèves connaissent déjà les quatre cinquièmes de leur note finale… Conséquence notable, on observe une démotivation et un absentéisme chez de nombreux élèves de terminale au troisième trimestre. Une situation problématique qui pourrait appeler à revoir la copie de ce nouveau baccalauréat.

 

Olivier Toutain, président fédéral de la PEEP

 

 

www.peep.asso.fr / E-mail : peep@peep.asso.fr