DOSSIER

Partir en séjour linguistique

HD-434---ouverture-dossierConjuguer l’utile à l’agréable ! Telle est la promesse des séjours linguistiques. Améliorer son niveau en langue (perfectionner sa grammaire, enrichir son vocabulaire, améliorer son accent et sa compréhension…) dans un esprit et un contexte « vacances », avec des activités de loisirs : la formule a tout pour séduire. Autres bénéfices que peuvent retirer les jeunes qui partent en séjour linguistique : s’ouvrir au monde, s’éveiller à de nouvelles cultures, développer leur autonomie…

Aujourd’hui, après deux ans quasiment à l’arrêt à cause de la pandémie de covid-19, les offres de séjours linguistiques se sont multipliées, les formules se sont enrichies, avec des thématiques toujours plus spécifiques, au plus près des attentes des jeunes. Mais, outre le choix de la « bonne formule », adaptée à son enfant, il est important de bien s’informer sur l’organisateur du séjour, dont le sérieux et le professionnalisme doivent être sans faille !

 

«Inoubliable ! » Margot, 16 ans, est revenue enchantée de son premier voyage à l’étranger : un séjour « collège multi-activités » au printemps au sein d’un collège à Brighton, au sud de Londres. Deux semaines intensives pendant lesquelles, chaque matinée, pendant 3 heures, Margot a suivi des cours d’anglais avec une douzaine d’autres jeunes de son âge. « L’encadrement des cours par des professeurs natifs et bilingues a été déterminant dans le choix de ce séjour », explique le père de Margot, qui souhaitait que sa fille améliore son niveau en anglais – elle envisage des études supérieures dans la vente. Mais pour Margot, le séjour ne s’est pas résumé à ces heures de cours : « Tous les après-midi, des activités étaient prévues ! On a fait un escape game, j’ai découvert l’aviron, la ville de Londres, et on a aussi pu visiter l’université de Cambridge ! ».

 

HD-434---dossier-groupe-jeuDes formules adaptées

Le séjour linguistique vécu par Margot, une formule « collège multi-activités », n’est pas unique ; il existe plusieurs type de séjours, avec activités, plus ou moins intensifs, en famille ou dans un établissement d’accueil, en France (lire en encadré plus loin), à l’étranger, qui répondront au profil et aux attentes de chaque enfant ou ado.

Pour les plus jeunes et ceux qui ont besoin d’un encadrement plus marqué, les séjours où ils partagent cours, activités et hébergement avec d’autres enfants de plusieurs nationalités, demeure la formule la plus classique ; un type de séjour très développé en Grande-Bretagne.

A partir de 11-12 ans, l’hébergement en famille d’accueil peut être envisagé – tout dépend du degré d’autonomie du jeune. L’adolescent partage son temps entre  cours et activités avec d’autres jeunes de son âge, et des moments dans sa famille d’accueil. Quant à la formule dit « immersion totale », là, pas de cours ni d’activités de groupes ; le jeune est accueilli au sein d’une famille dont il partage la vie et les activités 24 heures sur 24.

 

One to one

Appelé également « séjour chez le professeur », le « One to one » est lui à conseiller à ceux qui souhaitent faire des progrès rapides. L’adolescent habite et étudie chez son professeur particulier, qui lui proposera un enseignement adapté à son niveau et à ses objectifs. A noter l’existence d’une formule « Two to one ». Le principe : deux jeunes de niveau égal – et généralement de la même nationalité – sont accueillis chez le même professeur pour un séjour et des cours en commun. Cette formule, possible dès l’âge de 13 ans, permet d’acquérir rapidement un bon niveau de langue, mais demande beaucoup de motivation.

 

HD-434---dossier-page-derSéjours linguistiques… et thématiques

Les organismes de séjours linguistiques ont également développé des formules, plus originales et attractives. Certains proposent des séjours combinant des cours de langue avec un vrai stage sportif encadré par un moniteur du pays d’accueil. D’autres des séjours avec une thématique culturelle ou artistique, qui permettront aux jeunes, à côté des cours de langue, d’apprendre à peindre, à réaliser un film ou à monter une pièce de théâtre.

 

Règlementation et formalités

Pour tout séjour linguistique à l’étranger, une autorisation de sortie du territoire (AST) pour les mineurs est obligatoire. Ce document (formulaire Cerfa n° 15646*01– téléchargeable en ligne sur service-public.fr) doit être complété et signé par l’un des parents titulaires de l’autorité parentale. En outre, les participants, mineurs ou majeurs doivent être munis d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport – en particulier pour voyager en Angleterre ou en Ecosse, depuis le 1er octobre 2021.

Par ailleurs, les organisateurs de séjours linguistiques sont soumis à l’application de la norme NF EN 1480, qui les oblige à fournir une information transparente et détaillée avant le départ concernant l’hébergement, l’encadrement, les cours, les moyens de contact avec les familles, etc. Un point à vérifier impérativement au moment du choix de l’organisme de séjours pour votre enfant !

 

__________

ZOOM

Un séjour linguistique… en France !

Depuis mars 2020 et l’apparition de la pandémie de Covid-19, les voyages scolaires à l’étranger comme la très grande majorité des séjours linguistiques proposés par des organismes privés ont été annulés. Mais pendant cette période, des séjours linguistiques ont pu se dérouler… en France ! « Les formules séjours linguistiques, immersion anglais en France existent depuis plusieurs années et se sont particulièrement développées avec la crise sanitaire, explique Sabine Bonnaud, déléguée générale de l’Unosel (lire son interview plus loin). L’idée est de reconstituer une bulle linguistique anglophone sur le territoire français. L’immersion peut prendre différentes formes : séjour avec cours dans une famille anglaise installée en France, summer camp ou séjour résidentiel. Toutes les activités proposées se déroulent exclusivement en anglais. »

Ce nouveau type de séjours linguistiques a le vent en poupe – l’offre s’enrichit chaque année – car il répond à une vraie demande : « La formule séduit particulièrement les parents de jeunes enfants, la proximité et la facilité d’accès étant un atout indéniable. C’est aussi une très bonne option pour gagner en confiance en anglais dans le cadre d’un premier séjour », assure Sabine Bonnaud.

 

Des séjours linguistiques à tous les prix

Le budget à prévoir pour un séjour linguistique est extrêmement variable. Il s’étale de 800 à 6 000 euros en fonction de la durée du séjour (1 à 3 semaines – pour un réel impact positif sur le niveau de langue, 2 semaines est un minimum), du type d’hébergement, de l’enseignement prodigué, du pays de destination (les pays tels les USA ou l’Australie sont bien entendu plus onéreux), des activités proposées, etc. Sachez toutefois que pour une enveloppe aux alentours de 1 500 euros, vous pourrez envoyer votre enfant pendant 15 jours en séjour linguistique dans des conditions d’enseignement et d’hébergement correctes et en toute sécurité. Et n’oubliez pas que des aides pour le financement sont possibles.

 

__________

INTERVIEW

Sabine-Bonnaud-UnoselSabine Bonnaud, déléguée générale de l’Unosel, Union Nationale des Organisations de Séjours Educatifs, Linguistiques et de formation en langues

« Les séjours linguistiques peuvent répondre aux besoins de chaque enfant, à chaque étape de sa scolarité »

 

Sécurité et utilité. Tels sont pour beaucoup de parents les deux critères essentiels pour envoyer leur enfant en séjour linguistique. Comment être garanti sur un séjour bien encadré pendant lequel son enfant aura vraiment un bénéfice dans son apprentissage d’une autre langue ?

La sécurité n’est pas une option, il faut faire appel à un organisateur fiable et reconnu. Son affiliation à un label est très vivement recommandée.

Concernant le bénéfice dans son apprentissage, pour ne pas être déçu, il faut avant tout se poser les bonnes questions et rester lucide. Espérer que son enfant revienne bilingue au bout d’un séjour de 2 semaines en cours de groupe multi-activités par exemple n’est pas réaliste. En revanche, il prendra pour sûr confiance en lui, améliorera son oral, et découvrira une nouvelle culture.

Pour les parents visant un parcours plus ambitieux et des progrès plus importants, mieux vaut viser des séjours longue durée ou des immersions intensives et très personnalisées. Partir en séjour linguistique c’est améliorer son niveau de langue, mais c’est aussi acquérir de nombreuses compétences utiles tout au long de la vie, tout en passant de bonnes vacances. Autonomie, adaptabilité, ouverture d’esprit, sont autant d’apprentissages que l’on acquiert en partant en séjour linguistique. C’est une expérience très enrichissante et complémentaire de l’enseignement scolaire.

 

Il existe plusieurs formats de séjours linguistiques… Comment se baser pour choisir la formule adaptée au profil de son enfant ?

La réflexion en amont du séjour sur ses besoins en termes d’apprentissage est essentielle. Le séjour devra en effet être adapté à l’âge de l’enfant, à son niveau de langue mais aussi à sa personnalité. A-t-il l’habitude de voyager, est-il autonome, se fait-il facilement des amis ? Autant de questions qu’il faudra se poser pour faire le bon choix.

L’objectif du séjour est-il de découvrir une nouvelle culture, de passer de bonnes vacances ou de réussir un examen ? Il est très important d’impliquer son enfant dans le choix du séjour. Il doit être partant pour prendre part à cette aventure.

Un séjour linguistique n’est profitable que si le participant s’intègre bien et saisit toutes les opportunités offertes pendant le séjour. Il doit se sentir en confiance, dans un environnement agréable pour progresser pleinement. Un séjour forcé n’est jamais productif.  Mieux vaut pour un premier séjour par exemple choisir une formule rassurante et pas trop ambitieuse pédagogiquement parlant. Le séjour linguistique doit avant tout donner le goût d’apprendre et l’envie de repartir ! Partir avec un ami, bénéficier d’un encadrement français, choisir un séjour avec une activité que son enfant pratique pendant l’année, peuvent être aussi des options incitatives. Une fois la confiance gagnée, les séjours pourront être plus longs et plus intensifs. 

La gamme de séjours linguistiques est très vaste, du court séjour de découverte, au séjour très intensif pour les classes préparatoires en passant par les scolarités à l’étranger, il y en a pour tous les goûts ! Les séjours linguistiques peuvent répondre aux besoins de chaque enfant et ce à chaque étape de sa scolarité. Les conseillers expérimentés des organisateurs sont formés pour orienter les familles de la façon la plus sincère et objective.

 

Et pour le choix de l’organisme de séjour linguistiques, quels critères prendre en compte ?

Plusieurs critères doivent être vérifiés : le respect de la législation française, le taux d’encadrement proposé, le choix des prestations, l’accompagnement avant, pendant et après le séjour… La disponibilité de l’organisateur 24h/24 7 jours/7 en cas d’urgence et sa réactivité doivent être garanties. L’organisme doit par ailleurs s’engager à fournir en amont des informations claires, détaillées et permettre ainsi un choix éclairé.

Vu la multiplicité de l’offre, faire ce choix tout seul peut s’avérer le parcours du combattant pour les familles. C’est pourquoi, depuis 1978, l’UNOSEL facilite les démarches des familles, en labellisant des organismes sérieux et reconnus. Répondant à plus d’une centaine de critères, les organismes sont audités tous les deux ans, avec une alternance d’audits au siège social et d’audits sur un lieu de séjour. Grâce à un système d’audit éprouvé, rien n’est laissé au hasard, et l’ensemble de la chaîne du premier conseil à l’après-séjour est examiné de près. Ils sont tous en conformité avec la norme européenne NF EN 1480 des séjours linguistiques. Par ailleurs, les organismes labellisés sont accompagnés toute l’année dans leur démarche qualité, le label leur donnant accès à des formations, des groupes de travail, des veilles législatives etc. Le respect du label UNOSEL est ainsi un gage de confiance et de sérieux. Retrouvez les organismes labellisés UNOSEL sur www.unosel.org.

 

Le prix peut être un frein pour certaines familles… ?

Un séjour linguistique a un coût non négligeable. Celui-ci varie énormément en fonction du type séjour choisi : nombre d’heures de cours, type d’hébergement, destination, durée…

Il est important de bien cibler ses besoins en amont pour choisir la formule la plus pertinente en fonction de son budget. Les conseillers sont là pour vous orienter sur le meilleur retour sur investissement en fonction de vos objectifs et de votre budget. Par exemple, à budget équivalent vaut-il mieux faire deux courts séjours ou un long séjour ?  A quel âge partir ?

Les familles peuvent par ailleurs se rapprocher de la CAF ou de leur Comité d’entreprise pour des aides financières. 

 

Mot-clé:,

Pas de commentaires pour le moment.

Donnez votre avis