EDUCATION

Scolarité et aides financières

HD-424---bourseDifférentes aides financières sont accordées aux familles pour la scolarité de leurs enfants. Des primes, bourses ou allocations soumises à des conditions spécifiques.

 

Au primaire, il n’existe pas de bourses nationales pour alléger le coût de la scolarité des élèves dont les parents ont des revenus modestes ; c’est seulement au collège et au lycée que ces bourses existent. Pour en bénéficier pour l’année scolaire à venir, 2021-2022, ce sont les revenus 2020 (revenu fiscal de référence mentionné sur l’avis d’imposition 2021) qui sont pris en compte. Autre critère considéré pour leur octroi : le nombre d’enfants à charge rattachés à votre foyer fiscal. Pour savoir si vous pouvez prétendre à ces aides, le ministère de l’Education nationale, qui gère l’attribution des bourses, a mis en ligne des simulateurs spécifiques, un pour le collège, un autre pour le lycée.

 

Des montants variables

Que ce soit au collège ou au lycée, la bourse est versée en trois parts égales, à chaque trimestre, déduction faite des éventuels frais de demi-pension ou de pension – le montant variant suivant les échelons (de 35 à 312 euros par trimestre). Pour tout renseignement, c’est au secrétariat du collège ou du lycée qu’il faut vous adresser.

 

Allocation de rentrée scolaire

Contrairement aux bourses des collèges et des lycées, l’allocation de rentrée scolaire (ARS), elle, n’est pas gérée par le ministère de l’Education nationale mais par les CAF, caisses d’allocations familiales. Autre différence notable par rapport aux bourses, pour en bénéficier, ce sont les revenus de l’année n-2 qui sont pris en compte. Ainsi, pour cette rentrée 2021-2022, ce sont les revenus 2019 qui servent de référence, et de plafond pour y prétendre : 25 319 euros  pour 1 enfant, 31 162 euros pour 2, 37 005 euros pour 3… A savoir qu’en cas de léger dépassement du plafond, une allocation dégressive est versée.

Pour bénéficier de l’ARS – comme environ 3 millions de familles chaque année –, l’enfant doit avoir entre 6 et 18 ans, autrement dit être né entre le 16 septembre 2003 et le 31 décembre 2015 (inclus) – l’âge de l’instruction obligatoire abaissé à 3 ans n’a rien modifié. Le montant de l’ARS pour cette rentrée 2021 varie selon l’âge de l’enfant : 370,31 euros de 6 à 10 ans, 390,74 euros de 11 à 14 ans, et 404,27 euros de 15 à 18 ans.

 

__________

ZOOM

Aides et primes spécifiques

Outre les bourses et l’allocation de rentrée scolaire, des aides financières supplémentaires peuvent être attribuées aux familles ; le critère des ressources étant toujours pris en compte. Ainsi, les internes déjà boursiers bénéficient-ils d’une prime spécifique, la prime à l’internat, qui est modulée selon l’échelon de bourse détenu par l’élève boursier. D’un montant annuel compris entre 258 et 423 euros, elle est versée en trois fois en même temps que la bourse – les familles n’ont pas de dossier spécifique à remplir.

Au lycée, l’élève boursier qui a obtenu une mention bien ou très bien au diplôme national du brevet (DNB) peut bénéficier d’une bourse au mérite. L’élève doit s’engager à poursuivre sa scolarité avec assiduité jusqu’au bac et obtenir de bons résultats scolaires. Le montant dépend du montant de la bourse de lycée et varie ainsi de 402 euros à 1 002 euros, versé en 3 fois.

Autres aides à signaler : les fonds sociaux, au collège et au lycée, que les familles peuvent solliciter auprès de l’établissement scolaire en cas de graves difficultés financières.

Mot-clé:

Pas de commentaires pour le moment.

Donnez votre avis